default-logo
histoire du bou el mogdad

Histoire du Bou el Mogdad

 

L’histoire du Bou, pleine de rebondissements, en fait un navire au destin particulier.

D’abord construit en Hollande pour les “messageries du Sénégal”, le Bou El Mogdad assurait, de 1950 à 1970, le transport de marchandises et de personnes entre Saint-Louis et le nord du pays dans la région du fleuve. Cela incluait des transferts via Richard Toll, Rosso, ville frontalière entre la Mauritanie et le Sénégal, Podor, Kaedi, Matam, Bakel, jusqu’à Kayes au Mali.

Le Bou El Mogdad représentait alors à cette époque un outil plus qu’indispensable pour le transport de courriers, vivres, eau et matières premières dans les comptoirs coloniaux, le transport routier et ferroviaire étant inexistant.

Le quai de Saint-Louis en 1950

En 1975, Georges Consol rachète le Bou et en fait un bateau de tourisme, alors qu’il était abandonné depuis quelques années le long des quais de Saint-Louis du Sénégal. En 1980 le bateau effectue des croisières entre Saint-Louis et Podor, puis quitte le fleuve Sénégal en 1982 suite à la construction du barrage de Diama. Commence alors une série de croisières en Casamance, puis en Sierra Léone sur le fleuve Kono, également en Guinée Bissau et dans le Siné Saloum.

Plusieurs années s’écoulent donc sans que le bateau ne revoie sa chère région du fleuve Sénégal. Mais en 2005, Jean-Jacques Bancal et plusieurs associés décident de racheter ce bateau, et de le ramener sur sa terre d’origine.

C’est ainsi que le bateau est revenu, après la tant attendue ouverture du Pont Faidherbe à Saint-Louis, qui n’avait pas été ouvert depuis 20 ans ! Le retour du Bou, au terme d’un périple de 300 kilomètres, constitua un réel événement pour tous les habitants de la région du fleuve. Le 7 Novembre 2005, la croisière inaugurale est organisée. Et le bateau navigue désormais toutes les semaines sur le fleuve, d’Octobre à Mai.

logo-bou-el-mogdad
Retour Haut de Page
Français English English English